En partenariat avec

Sondage 08/01/2012

L’état d’esprit des Français – 26ème vague

Cette nouvelle vague du baromètre Ifop / Dimanche Ouest-France, réalisée au début d’une année importante, révèle que le moral des Français a peu évolué depuis la rentrée scolaire 2011, sachant qu’il avait connu un violent décrochage au mois de septembre. A peine plus d’un Français sur trois (35%) fait montre de son optimisme à l’égard de son avenir et de celui de ses enfants, quand près des deux tiers (65%) se déclarent pessimistes (19% se disent même « très pessimistes »). Confirmant la chute spectaculaire observée en septembre dernier, le moral des Français s’établit une nouvelle fois à un niveau particulièrement bas. Cette persistance d’une morosité massive sur deux vagues consécutives étant une première dans ce baromètre. La population semble encore marquée par un contexte difficile, caractérisé par la constance d’une situation économique précaire (menace sur le triple A de la France, situation problématique de plusieurs entreprises françaises comme SeaFrance, PSA ou Petroplus) et les nombreuses incertitudes liées à l’approche de l’élection présidentielle.
Dans le détail des résultats, les catégories les plus optimistes sont identiques à celles relevées en septembre dernier. Parmi elles, on retrouve ainsi les hommes (42% contre 29% des femmes) et les jeunes âgés de moins de 35 ans (44% contre 32% pour leurs aînés). Les catégories socio-professionnelles les plus aisées affichent toujours un degré d’optimisme supérieur à la moyenne nationale (même si le pessimisme y est également majoritaire) : 44% des professions libérales et des cadres et 40% des artisans et commerçants perçoivent l’avenir de façon positive contre à peine 29% des ouvriers. Au niveau de la sympathie politique, les sympathisants UMP (49%) se montrent une nouvelle fois plus confiants que les sympathisants de gauche (32%) ou du Modem (36%).

La confiance accordée par les Français au gouvernement varie peu depuis la dernière vague d’enquête. La hiérarchie des domaines d’actions réunissant le plus de soutiens est quasiment inchangée. Un seul changement est à observer, l’augmentation du pouvoir d’achat qui devance désormais la baisse des impôts (constituant aujourd’hui le dernier domaine pour lequel les Français font confiance au gouvernement). En ce début d’année, seule la lutte contre l’insécurité (43%, +2 points) se distingue par une hausse de la confiance placée dans l’action gouvernementale. A contrario, le gouvernement enregistre une diminution de la confiance sur deux dimensions : la protection de l’environnement (43%, -3 points) et la baisse des impôts (12%, -4 points). 
Les autres indicateurs varient peu : 28% des Français déclarent faire confiance au gouvernement pour intégrer les personnes issues de l’immigration, 24% pour lutter contre le chômage, 21% pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion (+1 point) et 16% pour augmenter le pouvoir d’achat (+1 point). Comme en septembre dernier, aucune dimension ne parvient à réunir la confiance d’une majorité de Français et on remarque une légère modification de la hiérarchie des actions qui inspirent le plus confiance : en tête, la lutte contre l’insécurité se trouve désormais au même niveau que la protection de l’environnement. A l’inverse, la baisse des impôts constitue l’action du gouvernement qui recueille le niveau de confiance le plus faible. Deux clivages, un générationnel et un politique, émergent lorsqu’il s’agit d’accorder sa confiance au gouvernement : les sympathisants de droite et les personnes âgées de 65 ans et plus font preuve d’un soutien nettement plus important que les sympathisants de gauche et les Français les plus jeunes.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1031 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de famille) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 5 au 6 janvier 2012.

Vos interlocuteurs

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories