En partenariat avec

Dossier spécial

L’impact du COVID 19 sur l’école : Les parents d’élèves expriment leurs inquiétudes

1 – Un impact très concret de la pandémie de COVID-19 sur l’école : plus de la moitié des parents reconnaissent des retards d’apprentissage chez leurs enfants.

  • Plus d’un parent d’élève sur deux (52 %) affirme que son enfant aura un retard dans ses apprentissages du fait des perturbations causées par la pandémie de COVID-19. Un retard qui pénalise en particulier les élèves du collège et du lycée.
  • Le retard pris par les élèves est évalué par les parents entre 5 à 6 mois (5,3 en moyenne) et 43 % des parents d’élèves jugent qu’il dépassera les six mois, soit quasiment une année scolaire.

2 – Des parents très inquiets face à ces retards, dépassés par la nouvelle organisation scolaire à la maison et critiques sur le manque de préparation de l’Éducation nationale

 

  • 81 % des parents d’élèves se déclarent inquiets quant à ces retards pris par leurs enfants, dont près d’un quart (22 %) en sont même « très inquiets ». Cette inquiétude touche particulièrement les catégories sociales les plus défavorisées, mais aussi les zones les plus isolées et rurales.
  • Cette inquiétude s’explique également par un jugement peu favorable de l’impact de l’école à la maison : 39 % des parents d’élèves affirment que la classe à la maison a eu un impact négatif sur la charge de travail de leur enfant et son état d’esprit (contre seulement 18 % estimant que cela a eu un impact positif). Ce jugement négatif est plus marqué chez les parents de collégiens et de lycéens.
  • Sans surprise, près de deux tiers des parents d’élèves (63 %) déclarent avoir vécu difficilement l’organisation de la classe à la maison, dont 75 % des parents d’élèves en Réseau d’Éducation Prioritaire (REP) et 70 % des parents d’élèves franciliens.

 

3 – La pandémie de COVID-19 a aggravé la défiance des parents d’élèves vis-à-vis des actions du gouvernement en matière d’éducation

 

  • 48 % des parents d’élèves mettent en cause la mauvaise adaptation de l’Éducation nationale face à la pandémie de COVID-19. Les parents d’élèves du secondaire portent un jugement plus sévère : ils sont 52 % à considérer que l’Éducation nationale s’est mal adaptée, alors qu’ils sont 46 % des parents d’élèves scolarisés dans le primaire à le penser.
  • L’irruption du numérique dans les enseignements a illustré pour les parents l’impréparation de l’institution scolaire face à cette nouvelle organisation : si 79 % d’entre eux ont une conception positive de l’utilisation du numérique, ils sont 76 % à noter le manque de formation des enseignants, mais plus largement l’impréparation de l’Éducation nationale (73 %). 68 % jugent même que la continuité pédagogique n’a pas été assurée avec l’utilisation du numérique.
  • Dans le contexte de la pandémie, la défiance des parents d’élèves vis-à-vis du gouvernement et de l’Éducation nationale s’est aggravée. 65 % d’entre eux doutent de la capacité de nos dirigeants à résoudre les retards d’apprentissage dus au COVID-19 et 69 % (+9 points en deux ans) à enrayer la baisse plus générale du niveau scolaire.

Document à télécharger

les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 002 parents d’élèves scolarisés dans l’enseignement primaire et secondaire. La représentativité de l’échantillon de départ a été assurée par la méthode des quotas ( âge, profession de la personne interrogée, type d’établissement des enfants) après stratification par région. Les
interviews ont eu lieu par questionnaire auto administré en ligne du 22 au 29 juin 2021.

Vos interlocuteurs

François Kraus Directeur du pôle Politique / Actualités - Opinion & Stratégies d'Entreprises

Paul Cébille Chargé d’études - Opinion et Stratégies d’Entreprise

Document à télécharger

les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 002 parents d’élèves scolarisés dans l’enseignement primaire et secondaire. La représentativité de l’échantillon de départ a été assurée par la méthode des quotas ( âge, profession de la personne interrogée, type d’établissement des enfants) après stratification par région. Les
interviews ont eu lieu par questionnaire auto administré en ligne du 22 au 29 juin 2021.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Découvrez nos publications A la une - A ne pas manquer et pleins d’autres...

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 
Consultez nos dernières newsletters

Recent Posts

Top Categories