Document à télécharger

Présentation des résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1505 personnes, dont :
- un échantillon principal de 1 004 individus représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus ;
- un sur-échantillon de 501 salariés représentatif de la population française salariée. Ajouté au nombre de personnes de cette cible obtenues naturellement dans l’échantillon principal, le nombre total de salariés s’élève à 989.
La représentativité de l’échantillon global a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de l’interviewé(e)) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Un redressement a également été réalisé. L’ensemble des répondants salariés (échantillon principal et sur-échantillon) ont été ramenés à leur poids réel au sein de la population française de 18 ans et plus.
Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 16 au 19 octobre 2018.

En partenariat avec

Sondage

Notoriété et image de l’Intelligence Artificielle auprès des Français et des salariés

A l’occasion de l’édition 2018 du salon Microsoft Experience, Impact AI et Ifop publient une étude sur les perceptions des Français et des salariés relatives à l’Intelligence Artificielle.

 

L’étude montre que l’Intelligence Artificielle est bien connue en surface, mais qu’un flou prévaut encore quant à ses applications concrètes. Globalement, les Français comme les salariés affichent leur confiance et font part d’une bonne image générale vis-à-vis de l’IA.  Il n’y a donc pas à ce jour d’a priori spontanément négatifs sur ce champ technologique. Dans le détail, de nombreuses représentations lui sont associées, à la fois positives et négatives : si l’IA apparait comme utile et facilitant la vie de l’homme, elle est également source de craintes diverses, dont la destruction des emplois en premier lieu, et la déshumanisation.

 

Les Français tout comme les salariés font état de perceptions relativement similaires au sujet de l’IA. En revanche, les craintes observées ne sont pas partagées de la même manière par tous : les personnes les moins diplômées et d’une catégorie socioprofessionnelle moins élevée en font plus état. A l’inverse, les personnes qui travaillent davantage avec les nouvelles technologies ou celles qui utilisent plus l’IA dans leur vie personnelle et professionnelles sont plus confiantes, preuve que l’IA gagnerait à être davantage connue et utilisée.

 

Pour plus d’informations : www.impact-ai.fr

Vos interlocuteurs

Romain Bendavid Directeur de l'Expertise Corporate et Climat Social

Delphine Poet Chargée d'études - Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.