élections européennes 2019

En partenariat avec

Européennes 2019

Questions pour le débat du 10 avril

Alors que le grand débat national se termine et que débute la campagne pour les élections européennes de mai 2019, l’Ifop et CNEWS ont voulu connaître l’état d’esprit général des Français.

 

40% des Français peuvent épargner chaque mois, -14 points en 9 ans

 

Porté par le mouvement des gilets jaunes, la question du pouvoir d’achat cristallise les inquiétudes des Français. Dans ce contexte, il est frappant de constater qu’en avril 2019 seuls 40% des Français déclarent réussir à épargner de l’argent à la fin du mois après avoir payé toutes leurs dépenses contraintes, contre 54% en septembre 2010, soit une baisse de 14 points. En 9 ans, le sentiment de pouvoir épargner et, au-delà, de bénéficier d’un “reste à vivre” suffisant pour préparer l’avenir, a donc chuté fortement au sein de la population française. La capacité à épargner est particulièrement faible chez les employés (34%) et ouvriers (33%), non diplômés (30%), sympathisants de la France insoumise (31%) et du Rassemblement national (31%), contrairement aux diplômés du supérieur (64%), cadres (73%) et sympathisants de La République en Marche (62%).

 

25% des Français sont prêts à payer pour de meilleurs services publics

 

Alors que la question de l’avenir des services publics a fait parti des thèmes abordés pendant le grand débat national, il est intéressant de constater que seuls 25% des Français seraient prêts à payer plus d’impôt pour avoir des services publics de meilleure qualité. Même si les Français peuvent faire part par ailleurs d’un attachement au maintien de services publics, notamment dans les territoires ruraux, et souhaiter leur modernisation, on observe ici que l’exigence de baisse de la pression fiscale l’emporte lorsqu’il s’agit de faire un choix.

 

72% des Français ont confiance en la police

 

Au coeur de nombreuses polémiques dans le cadre des opérations de maintien de l’ordre liées aux manifestations des gilets jaunes, la police conserve la confiance de 72% des Français (contre 73% en décembre 2018). Ce niveau de confiance est supérieur à 60% dans toutes les catégories de la population et atteint même 80% chez les cadres, retraités, diplômés du supérieur, sympathisants de La République en Marche et des Républicains.

 

55% des Français pensent que l’appartenance de la France à l’Union européenne est une bonne chose

 

Une majorité de Français se déclarent attachés à l’idée d’appartenance de la France à l’Union européenne (21% pensent que c’est une très bonne chose). S’il faut noter une légère érosion de ce niveau d’adhésion depuis mars 2017 (-2 points), ce niveau reste bien supérieur à celui constaté en janvier 2014 (45%), quelques mois avant les élections européennes de mai 2014. On note un clivage politique fort sur cette question : 83% des sympathisants LREM, 71% des LR, 77% des PS pensent que l’appartenance à l’UE est une bonne chose contre seulement 27% des RN. Les sympathisants de la France insoumise étant plus partagés (53%). Dans ce contexte on observe que les Français estiment que de nombreuses questions, notamment régaliennes, doivent être traitées au niveau européen : le terrorisme (71%), la défense (59%), l’immigration (60%), contrairement aux questions économiques (43%) et fiscales (33%).

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 5 au 8 avril 2019.

Vos interlocuteurs

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

Jean-Philippe Dubrulle Directeur d'études - Opinion & Stratégies d'Entreprises

élections européennes 2019

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 5 au 8 avril 2019.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories