En partenariat avec

Sondage 17/03/2014

Regards croisés francos-allemands sur la situation en Ukraine

« Interrogés à la veille du référendum en Crimée, les Français comme les Allemands se montrent réticents à l’idée d’octroyer une aide financière à l’Ukraine mais également à une entrée de ce pays au sein de l’UE, les Allemands se révélant moins « fermés » que les Français sur ces deux points.

On constate également un tropisme différent des deux peuples : Les Français sont aujourd’hui moins favorables à une aide à l’Ukraine qu’ils ne l’étaient en 2010 concernant la Grèce. En Allemagne c’est l’inverse, l’aide est la Grèce était nettement plus impopulaire que ne l’est aujourd’hui l’idée d’un soutien à l’Ukraine.

Les Allemands regardent donc davantage vers l’Est (où leurs entreprises sont très implantées) quand les Français éprouvaient plus de solidarité envers la Grèce. Ces derniers approuvaient le principe d’un soutien européen aux pays de la zone euro en proie à des difficultés budgétaires et financières, avec sans doute derrière l’idée que la France pourrait un jour elle-aussi avoir besoin d’une telle solidarité européenne.

Par ailleurs, si dans les deux pays l’idée d’une adhésion de l’Ukraine à l’UE est minoritaire, la « cote » de l’Ukraine est néanmoins meilleure que celle de la Turquie, dont l’entrée dans l’Europe est encore plus fortement rejetée.

Enfin, l’opinion des sympathisants du SPD et du PS est assez proche sur cette question (respectivement 43 % et 48 % de favorables à l’entrée de l’Ukraine dans l’UE) alors qu’un vrai clivage se fait dans les deux électorats conservateurs : 51 % des soutiens de la CDU/CSU y sont favorables contre seulement 27 % de leurs homologues de l’UMP. »

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus et échantillon de 926 personnes, représentatif de la population allemande âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération (France), par Länder (Allemagne). Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) 10 au 13 mars 2014 (France) et 10 au 14 mars 2014 (Allemangne).

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories