dîners

En partenariat avec

Sondage

« Datalicious » by Just Eat : les dîners, c’était mieux avant ?

DATALICIOUS by Just Eat, dévoile les chiffres d’une étude menée avec l’IFOP sur les évolutions des dîners des Français. Entre nostalgie et tradition, est-ce que nos dîners étaient vraiment mieux avant ?

 

Entre nostalgie et tradition, est-ce que nos dîners étaient vraiment mieux avant ?

Premier constat, la façon de dîner des Français a bien évolué. Ils mangent un peu plus souvent à la maison : 97 % aujourd’hui contre 95 % il y a 20 ans ! Une légère augmentation qui cache cependant des changements importants dans leurs habitudes dînatoires.

 

Moins de repas en famille, mais plus de dîners en solo ou en amoureux !

43 % des Français dînent régulièrement seuls chez eux ! Et c’est plus qu’il y a 20 ans, où ils étaient 29 %. Les repas en famille ont donc vu leur popularité chuter de 6 points.

Toutefois, les Français restent d’éternels romantiques et n’oublient pas leur moitié à l’heure du dîner. Les repas en amoureux progressent et rassemblent 53 % des Français vs. 34 % en 1999.

 

Les écrans, le mal du xxième siècle ?

Bien que les Français apprécient toujours de dîner en toute convivialité (56 %), les écrans font à présent partie intégrante de ce moment de la journée. Plus de 70 % des Français sont adeptes du JT de 20h, quasiment autant qu’en 1999 où ils étaient 75 %.

Ce sont surtout les “nouveaux écrans” qui redéfinissent le repas du soir. Aujourd’hui, près d’1 Français sur 2 dîne accompagné de son ordinateur ! Cette habitude concerne 67 % des Millennials, une génération qui a grandi avec la démocratisation des écrans. Plus étonnant encore, le smartphone s’invite à nos tables ! 43 % des Français déclarent utiliser leur téléphone en mangeant.

 

Et alors, est-ce que c’était vraiment mieux avant ?

Face à ces changements profonds dans leurs habitudes, les Français ne sont pas si nostalgiques. 67 % déclarent que les dîners n’étaient ni mieux, ni moins bien avant et qu’il faut vivre avec son temps ! Surprise toutefois du côté des Millennials qui sont plus nostalgiques : près d’1 sur 4 pense que “c’était mieux avant”. Que les parents prennent note que 43 % de ces jeunes seraient même prêts à lâcher leur smartphone à table ! Contrairement aux idées reçues, les seniors sont bien loin de cette tendance, seuls 12 % d’entre eux éprouvent de la nostalgie.

Documents à télécharger

Communiqué de presse Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Terrain mené en ligne du 7 au 9 novembre 2019 auprès d’un échantillon de 1000 individus nationaux représentatifs de la population française, âgés de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération.

Votre interlocuteur

Eric Sagnat Directeur de clientèle - Consumer & Retail

dîners

Documents à télécharger

Communiqué de presse Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Terrain mené en ligne du 7 au 9 novembre 2019 auprès d’un échantillon de 1000 individus nationaux représentatifs de la population française, âgés de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.

Inscription newsletter

Découvrez nos publications A la une - A ne pas manquer et pleins d’autres...

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Consultez nos dernières newsletters