Publication 05/01/2021

Impact de la pandémie sur la perception de beauté des françaises

Depuis l’apparition de la COVID-19, certaines tendances dans le monde de la beauté se sont confirmées, avec notamment une nette accélération des achats de produits de beauté en ligne et l’adaptation des routines, notamment de maquillage, plus axées sur le slow make-up.

 

Mais, qu’en est-t-il du ressenti des femmes sur elles-mêmes ? Comment cette pandémie a-t-elle affecté la perception de leur propre beauté ? Est-ce que les changements dans les comportements sont le reflet d’un changement dans la perception de soi ?

 

Le pôle Beauty IFOP a souhaité faire la lumière sur le sujet et vous livre, dans cette tribune, des éclairages sur les conséquences de la pandémie sur la perception de beauté des françaises. Les résultats sont issus d’une étude lancée mi-novembre auprès de 500 femmes âgées de 15 ans et plus, dans un échantillon représentatif de la population.

 

La perception de soi mise à rude épreuve par la pandémie

 

Quand on demande aux françaises à quel point elles se sentent belles en cette période de pandémie, une majorité d’entre elles ont une perception relativement positive de leur beauté et inchangée par rapport à avant la Pandémie (~60%). Néanmoins, pour 35% d’entre elles, leur sentiment de se sentir belle enregistre une baisse d’au moins un point.

 

L’effet d’isolement et « à la maison » du confinement est clairement un facteur de démotivation lorsqu’il s’agit de se faire belle et par ricochet un facteur de dépréciation de l’image que l’on a de sa propre beauté.

 

Ces femmes, les plus malmenées dans leur rapport à leur propre beauté, sont celles que le confinement a le plus contraint. En effet, pour ces femmes, le fait d’être bien habillées, coiffées, maquillées était un véritable levier de beauté, tout comme la pratique régulière d’activités sportives et le shopping. Or ces éléments, la pandémie les en a privés, impactant directement l’image qu’elles ont d’elles-mêmes et par répercussion les a conduits à réduire leur utilisation de produits de beauté.

 

Les « millenials » sont les plus touchées par le sentiment de se trouver moins belle durant la pandémie

 

La perception de se sentir moins belle durant la pandémie qu’en temps normal progresse jusqu’à 48% auprès des jeunes femmes âgées de 15-25 ans. Ces jeunes femmes fragilisées dans leur propre projection de beauté s’avèrent être par ailleurs les plus tributaires du regard des autres, être les plus en recherche de se sentir unique et à la mode.

 

A l’inverse, pour 44% de ces jeunes femmes millenials, la pandémie n’a pas altérée leur sentiment de se sentir belle car celles-ci puisent les leviers de leur beauté dans des éléments plus « personnels » tels que la confiance en soi, le positivisme, l’acceptation de soi et le fait de se sentir en forme (TOP10 leviers les plus importants pour elles).

 

Le moindre investissement que les femmes ont dans leur beauté impacte donc à la baisse le sentiment qu’elles ont de se trouver belle. Cette baisse est particulièrement importante parmi les plus jeunes, pour qui leur beauté passe davantage par le regard des autres, regard que la Pandémie a fortement restreint.

 

Comment les marques de beauté peuvent-elles aujourd’hui redonner goût aux femmes de se faire belle pour se sentir belle ? Quelles cartes ont-elles à jouer ? Y aurait-il à initier de nouveaux moments (plus indépendant de notre sociabilisation) pour prendre soin de soi ? Comment ancrer davantage la beauté dans l’estime de soi, la confiance en soi, le positivisme que dans le reflet de ce que les autres pensent de nous ?

Votre interlocuteur

Mélanie Hanoteau Directrice du pôle Beauty

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.

Inscription newsletter

Découvrez nos publications A la une - A ne pas manquer et pleins d’autres...

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Consultez nos dernières newsletters

Recent Posts

Top Categories