En partenariat avec

Sondage 28/06/2012

Regards européens sur la crise de la dette en Europe

Dans le contexte de grave crise de l’Euro que nous traversons actuellement, 62 % des Français, 64 % des Allemands, 61 % des Italiens et 74 % des Espagnols considèrent néanmoins comme plutôt une bonne chose que leur pays appartienne à l’UE. Certains résultats montrent également une convergence des opinions publiques européennes sur différentes solutions ou mesures qui sont actuellement débattues : plus de 80 % des personnes interrogées dans chacun des pays se déclarent favorables au principe de l’inscription de la règle d’or dans la constitution, entre 68 et 75 % adhèrent à la possibilité pour l’UE de gérer temporairement le budget d’un pays membre si celui ne respecte pas les critères imposés et, sur autre un registre, la création d’une taxe européenne sur les transactions financières est soutenue par une large majorité allant de 60 % en Espagne à 79 % en France.
Mais cette enquête révèle également des tendances centrifuges. Le scénario de l’éclatement de la zone euro (scission entre le Nord et le Sud) apparaît comme plausible à 75 % des Espagnols, 70 % des Allemands et 67 % des Français. Seuls, les Italiens sont majoritaires (58 %) à ne pas croire à une telle évolution, qui gagne du terrain en France (+5 points par rapport à novembre dernier) et en Allemagne (+7 points). Autre évolution intervenue, l’adhésion à une aide financière à la Grèce est en recul : 47 % (- 12 points par rapport à juin 2011) en France, 36 % (-5 points) en Allemagne, 54 % (-4 points) en Espagne et 64 % (-9 points en Italie). Enfin, la question des Eurobonds et de la mutualisation d’une partie des dettes des différents pays continue d’opposer le Sud de l’Europe, très en demande (81 % d’adhésion en Espagne et 82 % en Italie), et la France plus partagée (53 % de favorables) et une Allemagne toujours très réticente (41 % de favorables) même si cette idée par rapport à novembre dernier : +6 points en Allemagne et +12 en France.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1001 Français, 1003 Allemands, 976 Espagnols, 967 Italiens, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 18 juin au 21 juin 2012.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories