Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe

Sondage 25.03.2010

Le tableau de bord des personnalités - Mars 2010

Réalisée à la veille du second tour des élections régionales, cette nouvelle vague du tableau de bord des personnalités Ifop / Paris Match fait apparaître plusieurs enseignements :

- D’abord, une très nette amélioration de l’image des leaders du Front national. Après les bons résultats enregistrés par sa liste dans le Nord-Pas-de-Calais et plus globalement par son parti au niveau national, Marine Le Pen voit sa cote de popularité bondir de 8 points (à 28% de bonnes opinions). De son côté, le chef du mouvement, Jean-Marie Le Pen, voit aussi sa cote progresser de manière significative (+ 5 points) et retrouver le niveau (24% de bonnes opinions) qui était le sien au lendemain du dernier scrutin présidentiel.

- Ensuite, une progression significative des cotes de popularités des personnalités écologistes alors même que la tendance est plutôt au statut quo pour les personnalités socialistes. En effet, à l’exception de Ségolène Royal qui progresse de 4 points (à 40%), on note peu de mouvement de hausse au Parti socialiste. A titre d’exemple, la cote de popularité de Martine Aubry reste stable (à 61%) tandis que celle de Dominique Strauss-Kahn (à 73%) se tasse légèrement. En revanche, la candidate d’Europe Écologie en Île-de-France, Cécile Duflot, enregistre un record de popularité (32%, + 6 points) et Daniel Cohn-Bendit retrouve le niveau qui était le sien lors du dernier scrutin européen (48%, + 3 points). A l’inverse, François Bayrou poursuit sa baisse et devient minoritaire avec seulement 46% de bonnes opinions (soit une baise de 5 points en un mois, de 11 points depuis le mois de novembre).

- Enfin, un certain rééquilibrage des cotes de popularité des personnalités de la majorité après les mouvements de baisse enregistrés le mois dernier. En effet, pour plusieurs leaders de la droite et du centre, on note ce mois-ci un phénomène de « régularisation » de leur image dans l’opinion. C'est particulièrement le cas pour Michèle Alliot-Marie (+ 4 points, à 58% de bonnes opinions), Rachida Dati (+ 5 points, à 53%), Jean-François Copé (+ 4 points, à 48%) ou Hervé Morin (+ 5 points, à 43%). Mais aussi pour des candidats aux élections particulièrement exposés comme Valérie Pécresse (+ 6 points, à 45%) ou Xavier Darcos (+ 3 points, à 43%).

- A noter aussi qu’en ce lendemain de défaite électorale, Nicolas Sarkozy est battu dans tous les duels de personnalités. En effet, dans ces duels de préférence, Martine Aubry l’emporte à nouveau (à 52% contre 45% pour le Président de la République), tout comme Dominique Strauss-Kahn (à 59% contre 38% pour Nicolas Sarkozy). Mais il est aussi battu par le Premier ministre qui l’emporte largement (à 65% contre 29%) et ceci y compris chez les sympathisants UMP : pour la premiers fois, ces derniers préfèrent François Fillon (50%) à Nicolas Sarkozy (46%).

Echantillon de 960 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle, niveau d'éducation) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone (CATI - Computer Assisted Telephone Interviewing) du 18 au 19 Mars 2010.

AVEC:  PARIS MATCH

Nous contacter

Frédéric Dabi Frédéric Dabi :
DGA - Département Opinion et Stratégies d'Entreprise
Email


tél : (33) 01 45 84 14 44
Fax : (33) 01 45 84 93 38