Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe

Sondage 16.06.2010

Les Français et l'échangisme

Echangisme, triolisme et autres mélangismes sont autant de formes d’une sexualité de groupe encore peu étudiée. Pour en savoir plus sur ces pratiques autrefois taboues, l’Ifop a mené la première grande enquête sur les sexualités collectives en France. Les données dans ce domaine étant rares, voir inexistantes, ce sondage permet de dresser un tableau exhaustif des différentes formes de multi-sexualité. Réalisée pour le compte de netechangisme.com, numéro 1 français des sites de libertinage et d'échangisme, cette enquête révèle que ces pratiques sortent progressivement de l'ombre et que leur accès se démocratise.

Parmi les différentes formes de transgression des codes de la sexualité, les jeux sexuels à plusieurs constituent une importante source de fantasmes


Le triolisme apparaît comme la forme de sexualité collective qui génère le plus de fantasmes

L'échangisme au sens strict est un fantasme plus répandu qu'il n'y paraît

L'orgie est quant à elle une forme extrême de sexualité de groupe qui a aussi ses amateurs

Dans la réalité, l'échangisme reste pratiqué par une minorité de Français pour lesquels cette forme de multi-sexualité est occasionnelle mais plutôt bénéfique à la vie de couple

Si les Français sont nombreux à admettre le pouvoir érotique du fantasme échangiste, seule une minorité d'entre eux est déjà passée à l'acte

Les sites Internet constituent quant à eux un moyen de démocratisation de l'accès à l'échangisme

L'échangisme reste toutefois une pratique occasionnelle, voire exceptionnelle, qui permet de renouveler le désir et l'excitation au sein du couple

Si une majorité de Français conserve une vision assez normative de la sexualité conjugale, cette étude atteste du fait qu'une proportion non négligeable de la population ne limite plus sa sexualité à des rapports entre partenaires conjugaux ou amoureux. De plus de plus de couples ont recours à ces jeux récréatifs qui, occasionnellement, leur permettent de raviver leur désir et leurs fantasmes érotiques. Même si l'échangisme reste une pratique minoritaire, cette forme de multi-sexualité conjugale est donc de moins en moins taboue et, surtout, de moins en moins réservée aux catégories les plus privilégiées de la population du fait du développement de nouveaux moyens de rencontres comme les sites Internet.

Echantillon de 1020 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 à 69 ans.

La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) 4 au 7 juin 2010.

AVEC:  NETECHANGISME.COM

Nous contacter

Francois Kraus :
Directeur des Etudes politiques - Département Opinion et Stratégies d'Entreprise
Email


tél : (33) 01 45 84 14 44
Fax : (33) 01 45 84 93 38