Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe

Sondage 12.10.2017

Le tableau de bord des personnalités Ifop et Fiducial pour Paris Match et Sud Radio - Octobre 2017

La vague d’octobre du tableau de bord des personnalités Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio, marquée par la hausse de la notoriété et de la popularité de plusieurs personnalités du gouvernement, livre les enseignements suivants.

- La personnalité d’Emmanuel Macron divise les Français. 50% des personnes interrogées déclarent avoir une bonne opinion du président de la République – soit un résultat en baisse de 3 points par rapport au mois dernier – tandis que 48% en ont une mauvaise. La hausse observée par le chef de l’Etat parmi les sympathisants de droite (39%, +3) ne suffit pas à compenser sa baisse auprès des sympathisants de gauche (36%, -5), mais il continue d’être soutenu à une très large majorité par les proches de La République en Marche (93%, +3). La courbe de la popularité d’Emmanuel Macron croise dès lors celle de son Premier ministre. 53% des Français ont une bonne image d’Edouard Philippe (+2), bien aidé par une popularité en hausse auprès des sympathisants de La République en Marche (83%, +8) et des Républicains (73%, +6).

- En dehors du couple exécutif, les autres personnalités de la majorité présidentielle bénéficient d’une conjoncture favorable. Les progressions de leur niveau de notoriété s’accompagnent en effet de hausses de popularité. C’est notamment le cas de la ministre des Sports Laura Flessel (55% de bonnes opinions, +6), après la désignation de Paris pour organiser les Jeux Olympiques d’été de 2024, qui grimpe à la quatrième place d’un classement des personnalités toujours dominé par le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot (67%, -1). Mais la plus forte hausse enregistrée ce mois-ci est à mettre au crédit du ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin (26%, +9), tandis que Gérard Collomb (41%, +6), François de Rugy (24%, +6), Jean-Michel Blanquer (22%, +5) et Muriel Pénicaud (22%, +5) progressent de manière significative.

- S’agissant de l’opposition, Valérie Pécresse perd l’intégralité des bénéfices perçus entre juillet et septembre et chute de 8 points (39%). En pleine campagne pour la présidence des Républicains, Laurent Wauquiez ne bénéficie d’une bonne image qu’auprès d’environ un tiers des Français (35%, -6). De l’autre côté, Jean-Luc Mélenchon demeure à un niveau au-dessus avec 46% de bonnes opinions (-1). Pour autant, le leader de La France Insoumise perd le duel de préférence qui l’oppose au Président de la République. 54% des personnes interrogées déclarent préférer Emmanuel Macron au député des Bouches-du-Rhône, tandis que 39% adoptent la position inverse. Le rapport de forces est ainsi complètement renversé par rapport à avril 2017, juste avant le premier tour de l’élection présidentielle, où Jean-Luc Mélenchon l’emportait.

Echantillon de 957 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle, niveau d'éducation) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 6 au 7 octobre 2017.

AVEC:  FIDUCIAL / PARIS MATCH / SUD RADIO

Nous contacter

Frédéric Dabi Frédéric Dabi :
DGA - Département Opinion et Stratégies d'Entreprise
Email


tél : (33) 01 45 84 14 44
Fax : (33) 01 45 84 93 38